samedi, 26 avril 2014 00:00

Pack au gazon, Bière à la canonisation

Écrit par La Veuve
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Victoire xx à 1

En ce jour du 26 avril, l’arc en ciel des Maillots de Technicolor n’avait su écarter l’averse qui menaçait de bénir la trentaine de fidèles réunis pour la Canonisation de St RAC dont la montée au Paradis occupait tous les Esprits.

L’assistance était venue en nombre assister à cette première cérémonie. Le Sous-Pape Ally 6  n’était pas là pour lancer sa célèbre bénédiction « Urbi et Gourlis » et C’est Pape François XV (Lapic), homme tronc, qui se mit en quête d’un poste d’archevêque de l’arrière. Le premier était expert des bougies mais le second semblait mal à son aise avec les chandelles. Qu’importe ! Le Match débuta sur les coups de 11h00 avec Al Manach au sifflet, logique lorsqu’on choisit un Saint Patron. Technicolor avait grossi ses rangs de quelques Judas qu’il convient de nommer : Idéal du Gazon (serge), PYM, Laurent Nègre, Phil Gillet, Fofayann et Lapic bien décidé à se faire titulariser 15.

Poumba (Pierre), ouvrit le score des VDQS au bout de trois minutes malgré une héroïque tentative d’Idéal du Gazon de stopper sa course par un « cure-dent » (une cuillère avec l’auriculaire). St Pierre reprit sa place.

Quelques instants plus tard Julien fit une échappée sur son aile poursuivit par Lapic une vingtaine de mètres à sa droite. L’essai fut néanmoins refusé pour cause d’en-avant au départ. Pas de St Julien, pas d’auréole de pinard et retour aux ailes.

A la neuvième minute une tragédie survint. La virulence défensive de Laurent Nègre pulvérisa Maloménix qui dû sortir ; Triste et boiteux Maloménix vint rejoindre le banc de l’assistance et lui accorda aussitôt son pardon : « Quel fils de pute d’enculé de sa race d’enfoiré de traitre à la VDQS… ». Pour la défense de notre Lolo Casse-tout, “Le Christophe“  est une chose fragile : Dayre, Bienhaime, Blanchot, Carlier, Corlay, une belle brochette d’handicapés garnissait la tribune à tel point que le prochain voyage VDQS est programmé à Lourdes. Revenons au match.

C’est à la 12ème minute que Chubacka de retour d’Amsterdam profita d’une percée axiale pour très vite retrouver l’herbe dont il avait abusé durant trois jours et qui lui manquait déjà. Malgré son addiction à l’encens, ST LAURENT fut lui aussi canonisé.

Trois Minutes après Ephéméride, le fils d’Al Manach nettoya l’embut adverse : St Marc !

La charnière toujours efficace Marou –Thibault anima plus que jamais la ligne arrière tandis que la stratégie Technicolorienne concentrait ses efforts sur les avants. St Thibault monta au ciel à la 21ème minute.

 

La litanie des saints serait incomplète sans Saint Jean Baptiste ! C’est donc tout naturellement que Baptiste enfonça le clou à la 26ème minute par un cinquième essai.

5-0 Score à la mi-temps.

 

En l’absence de Manu et de Danse avec les genoux, Michel Dumortier et moi-même décidâmes de les remplacer chacun dans leur registre. Mais la déconne a tourné court, Thibault reprenant le coaching à son compte avec une rage et une autorité qui nous obligea à nous mettre en retrait. Le trouble s’empara cependant de nous lorsque le capitaine déclara : « Y’en a un qui pète et y’en a un au cul, putain ça fait 10 mois qu’on s’y entraine ! ». Interloqué je me demandais alors si ma rupture du tendons d’Achille m’avait fait échapper à quelques pratiques occultes ! L’équipe allait elle réciter un « Anus Déi » avant d’entamer la seconde mi-temps ? Michel et moi quittâmes le terrain pour rejoindre la tribune des supporters. La Buche que désormais on surnomme « Riggs » depuis qu’à Maule il a tenté de se ré-emboiter l’épaule comme dans « l’arme fatale » alors qu’il avait une fracture de la clavicule, la Buche donc découvrit de Fred Lavergne venait de s’acheter une Harley, entrant dans ce club très fermé qu’il forme avec L’Estrade “des propriétaires de Vibro-couilles à 2 roues“. Fred en effet nous serinait sur Facebook avec son nouvel achat de puis dix jours (J-8…J-7…etc….). Hélas pour lui son engin est déjà en panne et cette contrariété fut lisible sur son visage lorsqu’il prit l’arbitrage à son compte en deuxième mi-temps nous inspirant cette chanson : « Je n’ai plus rien qui fonctionne sur ma Harley Davidson…Grouin…Grouin…. ».

Un roulement de joueurs s’organisa entre les VDQS et les Technicolor, le banc des remplaçants restant désespérément vide. L’équilibre se fit aussitôt sentir.

Le jeu n’était pas terrible, la pluie multipliant les en-avants. Le Moins water Proof des VDQS fut sans conteste notre Freddy qui à l’emmerdimètre XO (Xavi, Dumortier) emporta tous les suffrages.

C’est au bout 20 minutes qu’un essai finit par surgir …du côté Technicolor ! Un essai en force de leur pack refusé injustement par BB-Lavergne puis après une mêlée, concrétisé sans le moindre doute, démontra l’opiniâtreté des hommes en noir.

Le Conclave XO continuant sa pression diabolique sur Freddy, ce dernier nous gratifia d’un essai royal avec feinte de passe extérieure et retour intérieur. Sauvé de l’Enfer, St Freddy fut lui aussi canonisé.

Fofayann revenu parmi les siens, nous fit ensuite une percée de 40 m avec au bout un seul défenseur : Idéal du Gazon ! Une tragédie s’annonçait… Le Maréchal Ferrand contre le Jockey…

De peur d’un accident les supporters lui crièrent « Son deuxième prénom c’est Christophe !!!! ». Aussitôt alerté Fofayann ralentit de peur de disloquer notre Serge qui le plaqua sans dégâts.

Le match touchait à sa fin et les VDQS tentèrent de finir en beauté enchaînant les Pick and go dans les 22 adverses. Envie de briller, d’être sanctifié, un hurlement inhumain pétrifia l’assistance tandis que Tic se lança en direction des poteaux lors de l’ultime mêlée ouverte ; AAAAAAHHHHHH ! Marou lui fait une passe à hauteur (ce qui signifie que Tic attrapa le ballon au niveau des chevilles) et Tic s’écrasa comme une grosse merde à deux mètres de la ligne et perdit le ballon. Il n’y aura donc pas de St Tic en VDQS. Notre Phiphi en pleurait lui qui rêvait d’être le saint Patron des terrains de bord de seine, les Terrains Sainteté Tic !

Comme a l’accoutumé avec nos camarades de Technicolor, une photo de groupe scella un peu plus notre chaleureuse amitié.

6-1 score final.

Le Club house fit recette en ce jour de fête où la litanie des Saints VDQS se transforma en tournées de pitchers.

Chacun s’interrogeait sur les moyens de transport idéaux pour ce rendre à la canonisation de ST.RAC le lendemain, la fabuleuse finale de nos Séniors. Le problème majeur a été Pistounet dernier arrivé au Match mais premier au Bar. Après quelques bières ce dernier était perdu face à Cauet toujours au taquet pour supporter le RAC : « Demain tu viens au match d’Hier ? »…Yerre, Bière… Pas évident que tout le monde ait compris le message.

 

St RAC fera-t’il un nouveau Miracle ce Dimanche ???? On prie pour Eux !

La Veuve

Plus dans cette catégorie : « L'aile ou la cuisse Le Tro Breizh Rheusois »

Agenda VDQS

Météo

Nuageux

8°C

Rueil-Malmaison

Nuageux
Humidité: 92%
Vent: SO à 17.70 km/h
Mardi
Nuageux
7°C / 11°C
Mercredi
En partie couvert
7°C / 13°C
Jeudi
SP_WEATHER_BREEZY
11°C / 15°C
Vendredi
Averses éparses
11°C / 13°C

Recherche