samedi, 21 mars 2015 10:00

Le Nutella !

Écrit par La Veuve
Évaluer cet élément
(5 Votes)

L’événement du week-end n’était pas le “Crunch“ comme certains le prétendaient mais bien le “Nutella“, ce derby fratricide qui oppose “Les Momies“ de Garches aux “VDQS“ de Rueil. Élection départementale avant l’heure, l’abstention n’était pas de mise et le taux de participation des deux équipes se révéla être à la hauteur de l’enjeu.

Le stade du Lupin n’était pas pour moi un lieu anodin. Revenir sur les lieux du drame qui endeuilla mon mollet gauche, me glaçait le sang. Je redoutais en effet cet instant où je devrais m’incliner sur la tombe de mon tendon d’Achille. Aussi le matin même j’hésitais à venir …et comment m’y rendre ?  Hélicoptère, A 320 ? Pressentiment malsain ou volonté de retarder l’échéance, je choisis de prendre la route.

C’est sur un terrain dur comme du pain rassis que “Le Nutella“ s’étalait. Sur la touche, les Twix coachaient tant et mieux des VDQS survoltés. Erreur d’emballage ou coup marketing, le twix au caramel salé fourré aux noix du Périgord se mariait divinement bien avec l’autre twix lui aussi caramélisé mais fourré au Turon.  Fred Lavergne officiait au sifflet et Idéal du gazon, sous la pression de Papykaxu inquiet d’une absence de N°9, avait enfin accepté de quitter la Fashion week pour mouler son corps dans un maillot 12°5.

Comme le diraient nos XO, le premier tiers temps débuta sous les meilleurs hospices. Sur un contre, nos ¾ se libérèrent et Fabien Martinet déchira les lignes arrières, pénétra le rideau défensif, perfora l’ultime verrouilleur et planta fièrement son essai entre les poteaux. Cet exploit individuel valut aussitôt à Martinet le surnom de DSK ! On lut dans le regard de Manu de la jubilation devant la vélocité chorégraphique de son nouveau centre ! “Le Nutella“ 2015 prenait des allures de “Dernier Tango à Paris“ à ceci près qu’au final l’huile de palme remplacerait la motte de beurre.

Mais le “Nutella“ ne serait pas l’événement qu’on connaît sans notre Willy Wanka VDQS. Ainsi, Charly et sa chocolaterie d’avants ne comptaient pas laisser leurs ¾ tartiner seuls le score. Après avoir arraché le ballon à l’adversaire, le rochelais nous subjugua par une percée plein champ d’une trentaine de mètres avant d’être stoppé net à un mètre de l’embut provoquant un Ruck. Blanche Neige qui depuis qu’il sentait la victoire imminente de l’Irlande dans le tournoi des six nations se laissait pousser une barbe rousse afin de souligner ses souches celtiques, nous gratifia d’un relevé de balle et d’un essai en force dans le mouvement. Danse avec les genoux entama aussitôt une petite chorégraphie Apache afin de remercier les dieux et narguer son Co-Coach arrière : pour ne pas être “chocolat“ chacun revendiquait sournoisement les exploits de leurs poulains respectifs. Un match dans le match se jouait sur le banc des entraineurs VDQS !

Ce duel amical pencha alors en faveur de Manu. Corletto qui signait là son grand retour, nous gratifia d’un festival de crochets et d’accélérations sur quarante mètres avec au bout un splendide essai. « A la Puerta del Sol ! » S’exclama aussi sec le Twix-Turon pour toiser, tel un conquistador son binôme indigène. Loin d’être satisfait, ce dernier redoubla de remontrance afin de galvaniser ses avants. Bien mal lui en a pris car ainsi pressurisé, La Buche vendangea un essai pourtant à sa portée.

0-3 à la pause (et Manu 2 – Danse avec les genoux 1)

Madonna étant absent, les débats stratégiques de cette pause perdirent leur pittoresque :  les vocalisent furent limitées et les paroles de la chanson n’avaient guère l’éclat « d’un Brassens du jeu à Sète » ! J’en profitai donc pour converser avec Marou, Bibi et Malomenix, lequel sortait car il avait mal au ménisque. Bibi semblait heureux mais chafouin. La raison ? Depuis l’élection de Benjamin Netanyahu, BFM télé le poursuivait, le harcelait nuit et jour. Ces grands journalistes d’investigation avaient en effet capté sur un CR de notre site que “Bibi“ jouait en VDQS. Ils cherchaient le scoop : Netanyahu, alias “Bibi“ joue au Rugby à Rueil ! Mais quand ils constatèrent en arrivant à Garches que France 24 et leur star François Picard couvrait déjà l’Alya de Bibi en VDQS, ils repartirent. Marou dont le taux de globules rouges avait enfin chuté, se plaignait encore de douleurs aux côtes. Est-ce la frustration de ne pas jouer mais il balançait grave sur la Buche. Notre troisième ligne avait perdu 15 à 20 kilos et Marou jalousait sa vélocité : « Il est tout maigre ! il est pas beau ! On dirait Le fondu savoyard quand il faisait le régime Ducon !» Certes, on peut désormais lui faire une radio avec une lampe de poche, certes la Buche ressemble à présent à un fagot tout sec, certes un Mikado-chocolat blanc dans “Le Nutella“ c’était bizarre, mais l’argument de Marou était bien faible. Voulant se justifier il ajouta « T’as pas vu l’essai qu’il a vendangé ?????! Il est pas net ! ».  C’est pas beau la délation Marou ! Heureusement le match reprit et notre Willly Wanka (Charly) s’empara du sifflet.

Ce deuxième tiers temps vira au début à l’avantage des Momies qui profitèrent d’un merdoiement de Picasso, lequel devait subir une surchauffe cérébrale en raison de son bonnet en laine, un cadeau de Pymette dont il ne se sépare plus pour jouer. Ainsi, les Momies  mirent à profit  la fébrilité passagère des VDQS pour lancer leur pilier le long de la touche et marquer en contre. Il faut souligner à ce sujet deux tentatives de plaquages où le principe de précaution d’idéal du Gazon puis de Corletto l’a emporté sur la détermination à laisser vierge notre embut.

C’est dans ces moments-là que les incantations de Danse avec les genoux portèrent leurs fruits. La cohésion du pack s’était organisée autour d’un seul but : offrir la victoire à La Pic qui fêtait son anniversaire. Marié à une Galloise, celui qu’on appelle au pays Laid-Half-pénis, était en ce jour sur-motivé et ses partenaires aussi. Sur une mêlée annoncée “Cardiff“ petit Jan nous fit un départ au raz de toute beauté cassant deux plaquages. Dans son sillon Fofayann mit sur le cul trois ¾ et passa les bras pour retrouver….Mikado ! Oui ! La Buche himself s’empara du ballon pour conclure cet essai. Joyeux anniversaire La Pic !  Sixiou jubilait : son pack faisait la nique aux ¾ de Manu (2-2). « Eh Tintin, lui lança-t-il, hier au temple du Soleil, t’aurais dû profiter de l’éclipse pour te barrer ! » ; Manu ne broncha pas ; il lui restait du temps et le troisième tiers temps verrait sa victoire.  

Charly continua d’arbitrer le 3e tiers temps et Malomenix entrait et sortait toujours au gré de ses arthroses plus pulmonaires qu’articulaires. Au chapitre diplomatique, les effectifs des Momies subissant la débandade, il vint à leur manquer un joueur. Manu pourtant hostile à ce genre de compromission, lança l’appel d’offre : « Moi, je suis échangiste ! » se proposa spontanément DSK, qui venait de laisser sa place. Le match redémarra.

Sur le banc nous eûmes le plaisir d’assister à trois touches successives dans les 22 Garchois. Saigneur avait remplacé à plusieurs reprises Idéal du Gazon au poste de N°9, subissant les quolibets de ses partenaires « Tiens voilà le neuf d’occasion ». C’est pas sympa ! Vraiment c’est pas drôle ! Quoique. Les Twix eux se félicitaient de son jeu «  C’est bien, il est clair, prévisible pour ses partenaires…. » « Pas trop de globules rouges, insinua Danse avec les genoux » No comment.

Soudain, Manu eu un haut le cœur. Freddy plus flamboyant que jamais nous offrit une improvisation avec un changement d’aile surprenant. Il remonta toute sa ligne balle en main, puis comme il n’avait pas ses lunettes Lavergne lui signala qu’il courrait en touche et il redressa sa course plein axe. Stoppé dans les 22 adverses, Petit Jan lui arracha le ballon et prit le relais. Manu Pesta et Sixiou sourit. Toujours incisif, Laurent Nègre perfora un peu plus la défense et Fixa. Manu sourit à son tour et Sixiou déchanta. Mais rien n’était fait. Saigneur extrait alors la balle, la passe à Lavergne, lequel fait une sautée 2 qui atterrit dans les mains de Corletto qui la transmet à Freddy. Deux contre un, toujours inspiré Freddy repique intérieur et marque. 3 essais derrière contre 2 des avants, le duel des Twix sentait la castagne.

Les esprits s’échauffaient également côté Momies, un avant barbu tout excité gueulant sur ses joueurs, la version ZZ-Top de notre Madonna à nous. Face à un tel guitariste, notre gratteur Laurent Nègre ne résista pas longtemps à faire un bœuf et nos Harley Men Lestrade et Mikado étaient en parfaite harmonie avec lui pour chanter à ce musicos la Route 66 dans une autre tessiture.

C’est sur une mêlée à la limite de nos 22 que le Rocker resta sans voix. La buche saisit le ballon et partit dans une course folle et rectiligne concluant cette partie par un superbe essai de 70 m.

1-6 Score Final 

                - La sortie du terrain donna l’occasion au ZZ-Top de Garches de gifler Laurent Nègre, lequel ne se priva pas de fêter ce « Nutella » par un bonne grosse tartine dans la gueule avec ce petit sourire en coin sadique du mec satisfait.
3 essais pour les ¾ ; 3 pour les Avants. Danse avec les genoux et Manu durent se rendre à l’évidence : ils sont fait l’un pour l’autre, inséparables comme des Twix. Et ils partirent main dans la main vers les vestiaires :  « Tu viens te doucher ? » « Oui, ce Nutella m’a vidé » « J’ai une turbine à chocolat à la maison, si tu veux venir prendre le dessert à la maison… » « J’adore les fondues… et j’ai le ventre vide …» …Mais ceci ne nous regarde pas !

                - La « troisième mi-temps » fut marquée par le coup de téléphone de Christian et Michel Dumortier. Aux Antilles il était 8h00 du mat, et Michel voulait savoir ce que j’avais fait de ses chaines à neige (étrange). Nous les informâmes tout de même de notre victoire et entonnâmes un « Vas-y Chri-Chri c’est bon… » sur l’air de Francky Vincent. Nos deux doudous ne manquèrent pas de nous narguer l’après-midi même  en postant sur nos mails une photo de leurs orgies Dom-Tomesques où le Mangin coule à flots au milieu d’une piscine bacchanale. « Des vrais twix ces deux-là ! Encore un peu de bronzage et le tour est joué ! » me suis-je dis.

 

Enfin et pour conclure, que serait un match contre les Momies sans un passage aux Urgences, une petite fracture, un petit tendon d’Achille ? Malomenix en était malheureux lui qui dédie sa vie au SMUR de Raymond Poincarré : rien à ramener ; notre boiteux frisait la dépression. Heureusement son fils Mathieu a entendu sa détresse et dès le dimanche se cassa la jambe au rugby ! Tophe était fier et ému : «  Maintenant t’es un vrai Malomenix mon fils ! »

Plus dans cette catégorie : « Les Sans Dossards ! Le Bar du Marché »

Agenda VDQS

Météo

Nuageux

8°C

Rueil-Malmaison

Nuageux
Humidité: 92%
Vent: SO à 17.70 km/h
Mardi
Nuageux
7°C / 11°C
Mercredi
En partie couvert
7°C / 13°C
Jeudi
SP_WEATHER_BREEZY
11°C / 15°C
Vendredi
Averses éparses
11°C / 13°C

Recherche