samedi, 19 novembre 2011 10:00

Science-Friction : la Trilogie VDQS

Écrit par Gogoldurak (reporter intergalactique)
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Victoire 5 à 2

La planète terre s'éveillait joyeusement sous un ciel clément et une température idéale en ce mois de novembre. L'alliance VDQS qui avait repoussé les assauts aux Conflans de l'espace ne se doutait pas qu'une nouvelle menace s'offrait à elle. En effet, avec 30 minutes d'avance, les petits hommes verts de la planète forestière Glandus, avaient quitté le système Solaire Chesnaille pour attaquer l'alliance. Les raisons de ce conflit ? Un désaccord profond des Verts avec la planète Rose Hollandis et une volonté dictatoriale de Supprimer le MOCX, dont l'énergie radioactive rendait indestructible celui qui le possédait.

Or après l'évaporation des armées BNPéistes, l'alliance VDQS possédait le MOCX qui, plus qu'un Jedi, se révéla être le Cinquième Elément.

Bref, les troupes se réunirent afin de livrer bataille dans la Galaxie Kaïs 1, habituellement interdite à l'alliance VDQS en raison de la fragilité de son écosystème et de son taux d'hydrométrie incertain. Suivant les règles en vigueur dans la confédération interstellaire les hostilités furent organisées en 3 phases de 25 Cauetudes, du nom du Trans-chtimilurien chargé du minutage virtuel. Un juge fut nommé par la coalition. Issu de la planète Siestus,  Djabibi se déplaçait lentement mais son autorité et sa vision à 360° imposa sa puissance arbitrale.

De pire en pire contre-attaques

L'alliance VDQS bien que fort nombreuse fut très vite prise à la gorge par les Glandusiens verts, dont la vélocité issue de croisements génétiques avec des invertébrès rendait leur capture périlleuse et incertaine. Oh, bien sûr les VDQS connaissaient les dangers des reptiliens et plus généralement des queues gluantes, mais l'énergie était là. Un premier combattant tomba à la vitesse de la lumière : PYM. Touché par un éclat de météorite, ce Jedec (Jedi breton) vit son enveloppe thermo-chocolaté exploser laissant apparaitre un coulis de fruits rouges. Le moral sombrait et l'amiral Manus s'inquiétait de voir les Glandusiens envahir les 22 stars du système VDQS. Devant ce massacre l'espoir s'évanouissait. Un Obus pédo-propulsé fut envoyé de la zone de combats sur le flan EST où seul le jeune Padawane Couton se trouvait. L'impact fut violent et le vaisseau amiral des VDQS fut touché une première fois.

La peur s'emparait de l'alliance mais la force était avec nous tant que le MOCX n'était pas détruit. C'est alors que celui qu'on nomme LE METRE JEDI, Yoda Marou galvanisa ses troupes, saisit une mine et par une lévitation transcendantale se faufila au milieu de la DCA adverse. Il évita les rayons lasers et les filets électromagnétiques pour poser sa bombe sur leur base.

Un impact partout. Fin du premier épisode.

La revanche des Clones

Djabibi montrant des signes de sommeil persistant, la coalition sentit qu'il était temps d'envoyer un nouvel émissaire pour contrôler le conflit. Né sur l'étoile Isquios, un vieux sage du nom de JERK-KNEEES se présenta alors. Si le point faible de Superman est la kryptonite, celle que redoute Jerk-knees est la Krypto-tendinite, et ce dernier resta très éloigné des combats afin de ne pas être touché par un rayonnement.

Les hostilités  reprirent avec de nouveaux effectifs.  On fit alors rentrer des Clones, des machines à tuer , des êtres mi-hommes mi-3/4. Le premier d'entre eux fut sans aucun doute Onlygirl 4, un clone Bionique Irlandais de la marque Céleste, qui planta un premier obus. Tartator 3, modèle des frères Nouaro  souvent décrié en raison de Bugs informatiques qui en font perdre le contrôle de temps en temps, planta également une thermo-bombe chez l'adversaire.

On crut un instant que l'alliance VDQS allait donner le coup de grâce aux petits hommes verts lorsque OTABLO 6 fit une percée dans les lignes arrières. Mais Helas les Clones de la série OTABLO sont fabriqués par Harley Davidson, ils sont puissants, font du bruit, impressionnent, mais ils sont lents et tombent en panne sur les autoroutes. OTABLO 6, programmé pour le combat rapproché à vitesse réduite s'arrêta donc net pour attendre les renforts alors que rien ne l'empêchait d'atteindre son but tout seul.

De Même un Clone de la marque low-cost RYAN-ESPACE, revenu récemment de réparation avec un LUDO 7, foira une offensive à 50 cm de la base  adverse.  Heureusement l'amiral Manus avait laissé sur orbite son arme secrète, un être vivant un peu rustre mais terriblement efficace : Son nom  Poujolousse. De la planète Couscous-Merguezus du système de Ptolémée, cet alien à la pilosité agressive était reconnaissable à son abdomen  en couille d'agneau poly-expansée, bombance lui permettant une auto-alimentation pour ses longs voyages intergalactiques sans escales. Poujolousse prit en main les affaires des clones défaillants et posa à son tour une thermo-bombe chez les petits hommes verts.

Toujours déterminés à détruire le MOCX, les Glandusiens  firent preuve d'une grande solidarité et attaquèrent au ras du vaisseau 8, Le scrum-ravitailleur et percèrent à leur tour notre défense pour impacter nos deux tours jumelles.

L'alliance commençait à se disloquer.  A  nouveau, le jeune Padawan Couton échoua alors qu'il survolait la base arrière de l'adversaire et se fit subtiliser son missile à l'instant où il allait le larguer. De même le capitaine Spoke-tout-le temps (Marco), ne pouvait plus rejoindre ses troupes à 5 m des bases adversaires, faute de carburant. Il envoya un dernier message codé sur les radios :  "Autier suspend son vol, je répète, Autier suspend son vol".

Fin de l'épisode : 3 à 1 pour l'alliance.

La revanche des Seats

Affaiblis par tant de combats, nombre de VDQS rejoignirent les stalles de repos et retrouvèrent ces créatures à l'humour sournois qu'on appelle les Seats, personnages assis en permanence, experts dans l'art de la guerre, s'exprimant en basque, et  dont l'humour sarcastique trouve ses origines dans les tribus Pitchers aux confins de la grande Pine D'Ours.

Un nouveau juge fut nommé pour surveiller le conflit : Zobi-wan Ken-Amand. Zobi-Wan avait appris les règles de la guerre auprès d'un super-héros appelé Lukyman, Emir de la planète  Katarstrof, qui lui avait dit ceci "Tes décisions tu dois assumer car Si en touche trop souvent tu bottes, sous la douche  tu n'auras plus de potes, Et un tahiti douche te remontra la crotte". Obstiné et téméraire, Zobi-Wan Ken Amand se mit très vite à dos l'alliance VDQS par des décisions autoritaires.

Bien mal nous en a prit. Papy Field-Walker perdit son sang froid et devint incapable de lancer le moindre projectile. Phiphi 3, un androïde-sex-toy, placé en défense par l'amiral Manus, se révéla impuissant à réceptionner les météorites venant à la vertical ou même roulant à ses pieds.

Finalement, Schubaka acheva l'adversaire, courant à brides abattues au milieu d'un corps à corps sanglant.

Heureuse mais fatiguée, l'alliance VDQS sauva le Mocx de la destruction.

5-2  score final

Epilogue

L'empereur de notre Coalition qui venait de gagner la guerre du quatre étoiles à Edimbourg et de verser une rançon de 12000 cesters  à un passeur low-cost retrouva le sourire. Il  félicita ses hommes, ses aliens et ses clones.  Les Seats et les Pitchers festoyèrent avec les valeureux héros.

Agenda VDQS

Météo

Nuageux

8°C

Rueil-Malmaison

Nuageux
Humidité: 92%
Vent: SO à 17.70 km/h
Mardi
Nuageux
7°C / 11°C
Mercredi
En partie couvert
7°C / 13°C
Jeudi
SP_WEATHER_BREEZY
11°C / 15°C
Vendredi
Averses éparses
11°C / 13°C

Recherche