vendredi, 04 novembre 2011 20:00

Troyens : Victoire et Minuit Olympique

Écrit par La Veuve Thanatos
Évaluer cet élément
(0 Votes)
Victoire 3 à 1

Prologue

Les dieux du Rade, en ces jours difficiles
Trouvaient l'ambiance morose et les rencontres stériles.
Zeus en exode non loin de Singapour
Avec quelques masseuses sculptait son pourtour,
Se demandant si son peuple devait sortir de L'éros,
Ou soutenir Europa comme le font les portos.

Mais comment philosopher
Quand les ancêtres sont en danger ?
Finis les projets de rencontre  en Tunisie,
Finis aussi les Jets d'Alliot Marie.
Et pourquoi rêver encore de tournée Ecossaise
Lorsqu'à Franconville nous ne restions que Seize ?


L'Illiade

En ce soir du 4 novembre, la cité semblait donc menacée
Sixius le Grand s'était même absenté
Et Solanus resté seul pour défendre Athène
Des attaques barbares des troupes Conflanoises
Jetait sur une Veuve Joyeuse l'anathème
Sans savoir qu'en ce jour nul ne devait lui chercher noises.

Mais l'antiquité recèle de ces trésors
Qu'un échauffement spartiate
D'une  vingtaine de  myopathes
Réveille subitement lorsque sonne huit hore.

L'effectif complet s'aligne  au combat
La nuit est tombée au milieu des hourras
Papy Homère, Simpson d'Areva
Se joint aux blessés et quelques gravas.

En l'absence d'autorité divine
Du ciel tomba un demi-dieu
Tout juste assez grand pour atteindre les latrines
Mais assez autoritaire pour contenir le feu

Charlis Cazamayorisos
Arbitre de Charente Maritime
Du rugby dévoila les règles ultimes
Et des hors jeu nous eûmes dans l'os.

Poséidon de son humidité saline
Lubrifia le ballon glissant comme une pine.
La mycologie grecque est généreuse en surprise
Mais en défense nous avions la maitrise.

Tels  Sisyphe condamné à rouler une pierre en haut de la montagne
Pour défendre  notre citadelle nous avions de la hargne.
Libérant nos instincts et notre nervosité,
Nous fûmes récompensés par L'essai de Bienaimé.

Occupés dans notre terrain
Notre destin restait incertain
Mais Coutonisos par une percée rectale
Conclua cette action par un essai fatal.

Les VDQS vaillants et dominateurs
Sur les regroupements jouaient les tracteurs,
Et Marousis, de la mêlée, toujours le ménestrel
De son genou saillant indiqua la direction de Stell.

Malgré l'usure et les 25 points de suture
Les barbares conservèrent l'allure
Et sur une passe mal ajustée et laissée en pâture
Leur centre plus habile transperça notre armure.

 

L'Odyssée

Comme Ulysse en son temps a changé de voyage
Nous changeâmes discrètement  l'effectif de grand âge.
Au panthéon des actions mémorable.
Nous ne retiendrons que quelques fables.

L'odyssée qui s'annonçait était pleine de périls
En trois minutes de jeu Cauet tomba de son terril.
Pourtant sur l'aile qu'il avait fière allure !
Volant comme Icar vers 6 points de Suture.

Cazamayorisos demi-dieu et ancien Shérif
Au talon amena son physique chétif.
« Peu importe le style" nous dit-il
Il faut suivre la règle et rester subtile"
Et c'est ainsi qu'il nous montra une mise en touche
A quatre pattes sur le ballon comme un bébé en couches.

Si  Achille fut naguère sauvé du Styx par le talon
Laurentis sortit de son coma profond (Franconville)
Fit aussi bien usage de son pied magistral
Renvoyant Corletos aux études communales.

Niké, déesse de la victoire
N'était pas rassasiée et attendait pour boire.
Félicie pour sa part languissait qu'on chante sa mélopée
Et que Solanus fut enfin décontracté.

C'est alors que Disdéros, Hermès de la touche bruyante
Tel une fusée  s'échappa du dédale défensif
Freddyos vint au relais et fit une passe payante
A Charlis qui marqua soignant ainsi les dépressifs.


En un mot : on les a Niké avec Félicité ! .Aussi.


Moralité

La crise grecque n'est jamais aussi dangereuse que lorsqu'elle est derrière nous.

Agenda VDQS

Météo

Nuageux

8°C

Rueil-Malmaison

Nuageux
Humidité: 92%
Vent: SO à 17.70 km/h
Mardi
Nuageux
7°C / 11°C
Mercredi
En partie couvert
7°C / 13°C
Jeudi
SP_WEATHER_BREEZY
11°C / 15°C
Vendredi
Averses éparses
11°C / 13°C

Recherche